Villa Cavrois


Voir le blog des Amis de la Villa Cavrois

De 1929 à 1932 il réalise son chef-d’œuvre, la Villa Cavrois, construite à Croix dans le Nord, pour l'industriel du textile et des laines Paul Cavrois. 



Cette villa familiale est pensée pour une famille avec sept enfants. Elle présente 2 400 m2 habitables, une hauteur sous-plafond de plus de 6 m, et 1 000 m2 de terrasses sur trois étages et sous-sol. 



Le programme présente selon les mots de Mallet-Stevens : " Le vrai luxe, c’est vivre dans un cadre lumineux, gai, largement aéré, bien chauffé, avec le moins de gestes inutiles et le minimum de serviteurs. " Pour la cuisine de laquelle il crée, entre 1929 et 1931, sa fameuse petite chaise en tube d'acier à dossier cintré, qui sera déclinée en plusieurs versions jusqu'en 1939. Il demande à Théo van Doesburg d'ordonner une chambre. Le 6 janvier 1932, il donne une conférence radiotéléphonique à la Tour Eiffel où il exprime et synthétise ses idées et l'apport de la Science à l'Architecture que ce soit sur l'hygiène, l'éclairage, le son. Il explique en partie l'utilisation des horloges synchronisées ou des haut-parleurs de TSF qu'il a mis en place à la villa Cavrois : " Construire ce n'est plus seulement monter quatre murs qui portent des planchers (...) c'est utiliser au mieux le béton armé, le chauffage central, les ascenseurs, le téléphone, les appareils ménagers, la climatisation, les appareils sanitaires, l'évacuation des ordures, les parois insonores, les enduits imperméables, les appareils à doucir l'eau, l'étanchéité des terrasses, les sources électriques, de rayons ultra-violets, la ventilation naturelle imaginée par un Knappen, l'ensolleilement des locaux même au nord, l'éclairage indirect grâce à des surfaces crées par un Salomon, l'acoustique étudiée par un Gustave Lyon..."