Projets non réalisés

Les quelques premières commandes effectives qu’il reçoit – une villa pour Jules Écorcheville (1914) et une autre, à Deauville, pour la couturière Jeanne Paquin (1914) – ne voient pas le jour, en raison du conflit mondial.



Projet de maison de campagne pour Monsieur Jules Ecorcheville (1914)


Projet de villa pour la couturière Jeanne Paquin à Deauville (1914)


Projet de villa à Biarritz (1914)


Projet de maison ouvrière pour St Cloud (1914)


« Projet de maison de campagne pour Jacques Doucet », circa 1924
Encres sur papier bristol, 56,7 x 46,7 cm, inv. 38603 A13
© ADAGP, Paris / Photo Les Arts Décoratifs, Paris
En 1924, le couturier et collectionneur Jacques Doucet commande à Robert Mallet-Stevens un projet de maison à Marly. Dessin destiné à être exposé et publié, véritable carte de visite.


Après une période faste, la raréfaction des commandes suite à la crise financière de 1929, le conduit à faire de nombreux projets institutionnels dont aucun ne se réalisera. C'est dire l'importance à cette époque de la construction de la Villa Cavrois (1929 - 1932).


Projet d'un immeuble à St Jean de Luz, en 1930, non réalisé.


Ci-dessus et ci-dessous, projet de maisons ouvrières pour La Lainière de Roubaix (1930) non réalisé.


Projet de maisons ouvrières pour La Lainière de Roubaix (1930)

En 1932, l'année où il termine la Villa Cavrois, il travaille sur les plans, d'un groupe scolaire. Encore un bâtiment qui ne sortira pas de terre.

Projet de groupe scolaire en 1932

En 1934, il établit les plans avec Jacques Carlu, d'un musée de la République à la porte Maillot, qui ne sera pas réalisé.


En 1935, il participe au concours pour l'aérogare du Bourget. Pour cette circonstance c'est sa première collaboration avec Georges-Henri Pingusson. Le projet ne sera retenu.


Le projet d'aéroport porté par Mallet-Stevens et Pinguson pour Le Bourget prévoyait – pour la première fois au monde – l'implantation de passerelles mobiles et rétractables pour l'embarquement des passagers vers les avions, directement depuis l'aérogare. 
Comme le précise l'excellent article de M. Chivot dans le magazine “ Le Fana de l'Aviation ” de février 2016, le projet Mallet-Stevens et Pinguson n'ayant pas été retenu, il faudra attendre 1959 et se rendre à San Francisco pour voir cet ingénieux système d'embarquement et débarquement mis en œuvre dans un aéroport.





En 1936, il fait des esquisses pour un Stade Olympique et une Maison de la Radio, qui ne sortiront pas de terre.








Projet pour le musée national du cinématographe et du phonographe

Nommé directeur de l'école des Beaux Arts de Lille, on lui doit aussi, en 1938, des plans pour un nouveau bâtiment qui devait regrouper le Conservatoire de Musique et l'Ecole des Beaux-Arts. Ce projet, reproduit ci-dessous, ne sera jamais réalisé.


On connaît aussi une autre maquette (photos ci-dessous) qui est conservée au service des archives de la ville de Lille, pour un nouveau Palais des Beaux-Arts.