Nouvelle Cité Moderne


Vers 1923, Mallet-Stevens reprend en une nouvelle série les bâtiments de sa Cité Moderne, les faisant alors accéder à une modernité architecturale irrévocable.